Comment construire un futur plus durable ? Visions et convictions de deux expertes engagées

Lire la légende du visuel

Pour Lena Hök, le projet le plus emblématique de construction durable est la Powerhouse Brattørkaia, à Trondheim (Norvège)¹. L’immeuble de bureaux à énergie positive le plus septentrional du monde intègre près de 3 000 m2 de panneaux solaires.

Engagés
interviews
Durée de lecture : 6 min 6 min
10/01/2024

Partager l'article

Sally Uren, directrice générale de l’organisation à but non lucratif Forum for the Future*, et Lena Hök, vice-présidente exécutive du géant suédois du BTP Skanska Group, posent leur regard sur un secteur au rôle déterminant pour l’équilibre de la planète et de nos sociétés. Repenser la construction à long terme, transformer en profondeur les mentalités et les pratiques…
Le ton est donné !
Sally Uren, directrice générale de Forum for the Future, et Lena Hök, vice-présidente exécutive de Skanska Group.

Que signifie pour vous « construire un futur durable » 

Dr Sally Uren : Forum for the Future s’attache à construire un avenir juste et régénératif, ce qui implique une transformation profonde des mentalités et des pratiques. Nous œuvrons à faire évoluer la manière dont les individus et les organisations perçoivent, produisent, consomment et valorisent à la fois la nourriture et l’énergie, ainsi que la raison d’être des entreprises dans la société. L’avenir qui nous semble souhaitable repose sur la création et la distribution d’une valeur économique durable, respectant les limites planétaires et restaurant la santé des écosystèmes. 

Lena Hök : Pour Skanska, construire un avenir durable signifie repenser la construction à long terme. Nous nous engageons à créer des bâtiments et des infrastructures qui favorisent la santé. Pour cela, nous privilégions l’efficacité énergétique, l’utilisation de matériaux à faible émission de carbone, la rénovation et le recours à des outils numériques pour optimiser la construction. Notre engagement s’étend à la production d’énergie excédentaire, à la réutilisation des matériaux et à l’adoption de certifications de durabilité de premier plan.

Le programme « Villes-Santé »², porté à l’échelle mondiale par l’association Forum for the Future*, soutient la santé des populations grâce à la restauration de la nature dans les villes.

Est-il possible, selon vous, d’articuler grandes et petites échelles d’action dans une forme de puzzle planétaire 

Dr Sally Uren : La question est cruciale. De nombreuses organisations peinent à articuler des actions à échelle variable. Nous préconisons une réflexion à plusieurs niveaux : quel est le but de votre organisation dans notre société, notre économie ? Quels sont vos principes directeurs pour aborder cette question ? La co-création, le dialogue participatif et la reconnaissance du contexte local sont des paramètres essentiels dans les réponses à ces questions. En embarquant dans ces questionnements les collaborateurs et les communautés de ces organisations, le changement est bien plus concret.

Lena Hök : Par nature, la construction est déjà une application locale. Les innovations réalisées sur un projet peuvent être répliquées à grande échelle. Ça a été le cas pour l’électrification des machines lourdes, qui a commencé de manière expérimentale à Stockholm (Suède) avant de s’étendre à d’autres domaines et dans d’autres pays. L’analogie du puzzle est pertinente : il s’agit de construire une image globale en faisant correspondre chaque pièce. 

À l’aune de votre expertise, quelle est, aujourd’hui, la condition sine qua non d’un futur durable ?

Dr Sally Uren : Il faut privilégier la transformation systémique vers des changements progressifs, car les fondamentaux actuels ne répondent plus à leur objectif initial. Cela implique de reconfigurer les objectifs spécifiques des systèmes de santé et alimentaires, ou encore de l’économie. Mais aussi de repenser la transparence et la responsabilité des entreprises. Pour l’alimentation, par exemple, on parle de l’accès éthique à la nutrition, de la restauration des écosystèmes, du retour aux petits exploitants, du renforcement de la résilience et de la transformation des chaînes d’approvisionnement.

Lena Hök : Une transition majeure est nécessaire, et passe notamment par la sortie du fossile. Dans la construction, cela implique davantage d’efficacité énergétique, de valorisation des ressources, de circularité, de rénovation et d’intégration de solutions numériques… Le tout nourri par les données. Pas de transition non plus sans un système réglementaire et financier solide sur lequel s’appuyer. Il est très important de faire de l’avenir durable un choix rentable, et de montrer aux investisseurs la valeur de cette durabilité pour le client. 

Il est très important de faire de l’avenir durable un choix rentable, et de montrer aux investisseurs la valeur de cette durabilité pour le client. - Lena Hök

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes générations qui veulent s’orienter vers des métiers en lien avec la durabilité ?

Dr Sally Uren : Concentrez-vous sur l’action. Nous savons pourquoi il faut agir, donc arrêtons de parler et passons aux actes ! Les délais sont courts pour décarboner de manière significative, aussi, gardez une approche pratique plutôt que théorique, sans oublier que le développement durable concerne le climat, mais également la biodiversité et les enjeux sociaux.

Lena Hök : Éduquez-vous, assurez-vous d’avoir une bonne base, puis cherchez les secteurs où vous pouvez vraiment contribuer : certaines industries lourdes sont prêtes pour un changement. J’encourage chacun à considérer cela non comme une révolution, mais comme une évolution, qu’il faut mener étape par étape. Et restez humbles face à la complexité de la tâche.  

Les délais sont courts pour décarboner de manière significative, aussi, gardez une approche pratique plutôt que théorique. - Dr Sally Uren

* Forum for the Future est une organisation internationale créée en 1996 au Royaume-Uni en faveur du développement durable, également présente aux États-Unis, en Inde et à Singapour. Elle collabore avec les entreprises, les gouvernements et la société civile pour accélérer la transition vers un avenir juste et régénérateur dans lequel les individus et la planète puissent prospérer.

Plus d’informations : 
1 https://www.snohetta.com/projects/powerhouse-brattorkaia
2 https://www.bupa.com/news/press-releases/2023/bupa-expands-healthy-cities-programme

Crédits photos: © ForumForTheFuture © Skanska © SanyaSM/Getty Images

×

Dans le même format…